#throwbackthursday #1 Robe Lora – La Maison Victor

Bonjour à tous!

Nouveau post aujourd’hui avec un petit throwback thursday des familles: la célébrissime robe Lora dont le patron est issu du magasine La Maison Victor. Comme beaucoup sur instagram, j’ai découvert ce patron et ce magazine grâce aux superbes versions qu’avaient cousu Alicia de l’Atelier d’Alicia. J’étais tellement fan de sa version verte que lorsque je suis allé à Mondial Tissu la fois d’après, j’ai acheté le même crêpe vert foncé (que j’ai aussi pris en rouge, c’est celui que j’ai utilisé pour ma robe New Girl!).

Le patron

Ce modèle a eu un succès fou alors qu’effectivement, la version présentée dans le magazine ne faisait pas rêver. C’est là qu’on remercie les copines instagrameuses pour leurs interprétations qui donnent envie! C’est une robe très simple, plutôt moulante en haut, manches trois quart, encolure haute mais pas trop, et jupe crayon. Normalement, le patron prévoit des poches, mais j’avais lu que certaines les avaient enlevées parce que ça rajoutait du volume aux hanches, ce qui ne flattait pas forcément la silhouette. En plus à l’époque je débutait en couture donc je n’avais rien compris aux explications de montage des poches (je les ai relu depuis et en fait, c’est facile!).

Donc voilà que ni une ni deux, je me dis, moi aussi je vais enlever les poches! Et je découpe mon tissu. SAUF QUE, ce que je n’avais pas percuté, c’est que quand on enlève les poches, on perd quelques centimètres de chaque côté de la taille sur le morceau du devant, puisque le morceau qui correspond aux poches vient compléter le devant de la jupe…. Donc au moment de l’assemblage, malheur, impossible de rentrer dans la jupe!

Solution ? J’ai décousu les plis sur le devant de la jupe et j’ai fait une pince très fine qui coïncide avec la pince du buste. Et j’ai réduis au maximum mes marges de couture pour gagner le plus d’aisance possible!

Deuxième problème : les hanches sont du coup hyper larges, donc j’ai également repris la couture de côté pour avoir une jupe moulante.

Et là, ça va! Les épaules sont trop courtes de 1 ou 2 cm mais ça passe. Elle est confortable même si elle est prêt du corps, mais par contre je ne peux pas faire de trop grands pas avec et la speedée que je suis n’aime pas se sentir restreinte dans ses mouvements!

Le tissu

Comme je l’ai dit, j’ai utilisé ici un crêpe polyester épais de Mondial Tissu, qui existe en plusieurs coloris. Avantages: il est hyper facile à coudre, il est un peu élastique donc confortable, il est épais donc on ne voit pas les traces des sous vêtements même si la robe est moulante (edit: en fait en regardant les photos je m’aperçois qu’on ne voit que ça, mais là je ne portait pas de sous robe dessous comme je fais d’habitude!), et surtout IL NE SE FROISSE PAS! Un bonheur !

Le seul inconvénient viendrait du fait qu’il n’est pas super doux, il a une texture un peu rêche, mais honnêtement, avec un débardeur, un body ou une sous-robe dessous, c’est carrément gérable. Et en plus ça tient plus chaud!

Succès ?

Oui! Au final, c’est une robe que je porte très souvent: le fait qu’elle soit infroissable et boulot-compatible, ça aide! Et j’aime tellement la forme que je suis en train de m’en faire une deuxième version plus casual en jersey milano…. A suivre !

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Elle te va très très bien 🙂
    Il ne faut pas avoir de « bidou » pour la porter je crains cette robe… :s
    Merci pour tes remarques au sujet des poches….
    Bonne continuation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *