PATTERN HACKING – La jupe Lila de Wear Lemonade

Bonjour à tous!

J’inaugure une nouvelle catégorie sur le blog, celle consacrée aux « Patterns Hacking », un des trucs que je préfère en couture !

Le Pattern Hacking, qu’est-ce que c’est ?

Pour ceux qui ne parlent pas encore couture couramment, le Pattern Hacking, c’est quand on part d’un patron existant, et qu’on le modifie pour ajouter ou enlever des détails et aboutir à un vêtement un peu différent de celui imaginé par le créateur.

Ce que j’aime avec la couture, c’est le fait de pouvoir se coudre les vêtements que l’on veut, même s’ils n’existent pas déjà fait.. Déjà, avant, quand je faisais du shopping et que je ne savais pas coudre, j’avais toujours envie d’apporter des petites modifications aux vêtements que je voyais, genre « j’aime bien ce haut, mais sans les petits volants » ou bien « j’aime bien cette robe, mais plus serrée à la taille » … Vous voyez ce que je veux dire ?

On aurait pu penser qu’en me mettant à la couture, je n’aurais plus ce « problème », mais pas du tout! Maintenant, c’est la même chose, mais avec les patrons ! Je crois que très rares sont les patrons que j’ai réalisés en n’y apportant aucune modification ! Et je ne parle pas ici des ajustements pour avoir un meilleur fit, mais bien de modifier certains détails pour avoir un vêtement qui nous plaît à 100%.

On peut aussi aller plus loin dans les modifications: lorsque l’on a trouvé un patron qui nous va bien, il est facile ensuite de le décliner pour lui donner différents styles. Je pense par exemple au patron du Sweat Courcelles de la marque Cozy Little World, qui est vanté par toute la blogosphère couture comme étant un super basique, et qui a fait l’objet de plusieurs tutoriels pour le personnaliser et le décliner. D’ailleurs, si vous me suivez sur Instagram, vous verrez que j’ai réalisé une version de ce sweat en suivant le tutoriel de @23ruedesroses publié sur le blog Basile et Léon.

Bref, coudre les vêtements de ses rêves c’est bien, mais malgré les offres de patrons hyper diversifiées qu’on trouve sur le marché, et à moins d’avoir des connaissances pointues en modélisme, le modèle de nos rêves n’existe pas toujours tout fait! C’est là qu’intervient le pattern hacking, ou « piratage de patron » pour les francophiles 😉

Après cette longue introduction, je vous présente aujourd’hui mon premier pattern hacking, à partir du patron de la jupe Lila de Wear Lemonade. Je vous propose aujourd’hui un tutoriel pour vous montrer comment j’ai modifié cette jupe, initialement boutonnée sur le côté, avec une forme tulipe très prononcée, en jupe taille haute avec une ceinture, boutonnée devant.

A l’origine

Tout vient d’un coupon de suédine camel que j’avais acheté chez Ma Petite Mercerie, avec l’idée de m’en faire une veste Lupin de Deer and Doe. Sauf que si j’adore le camel, j’avais oublié un petit détail: cette couleur ne me va pas au teint… Impossible donc de coudre une veste dans cette couleur, je ne l’aurais jamais mise, c’était débile. Je me suis donc dis que le meilleur moyen de porter cette couleur, c’était d’en faire une jupe ou un short. Et puis, cet automne, on a vu beaucoup de jupes années 70, boutonnées devant, en velours côtelé ou autre. Ça m’a donné l’idée de faire une jupe de ce style, mais je n’avais pas de patron qui irait, et pas vraiment envie d’en acheter un alors qu’avec l’abonnement PDF Wear Lemonade, j’avais plein de patrons à tester ! (Mais si vous êtes intéressées, il me semble que la jupe Rosari de Pauline Alice correspond totalement au style recherché!)

Je me suis donc mise en tête de construire la jupe que je voulais à partir du patron de la jupe Lila de Wear Lemonade, et voilà le résultat:

Tissu:

  • suédine camel Ma Petite Mercerie (la suédine étant assez épaisse à mon goût, je n’ai pas entoilé tout le tissu principal comme conseillé dans le patron)
  • doublure noire et blanche du marché de la plaine
  • boutons La Droguerie

Pour faire la même jupe, il vous faudra :

  • le patron de la jupe Lila, découpé à votre taille
  • du papier calque pour les puristes qui ne veulent pas couper directement dans leur patron
  • une règle
  • des ciseaux

Récapitulatif des modifications qui vont être effectuées:

  • Création d’une patte de boutonnage devant plutôt que sur le côté
  • Ajout d’une ceinture à la taille
  • Réduction de la forme « tulipe » de l’ourlet de la jupe

Avant toute chose, observez vos pièces de patrons, pour comprendre comment se fait la construction de la jupe. Mettez de côté les pièces correspondant à la doublure pour l’instant, on les verra plus tard.

Attention à bien associer chaque pièce de patron de la jupe avec son enforme correspondant.

Pour vous aider à y voir plus clair, j’ai fait des petits schémas récapitulatifs pour le côté « endroit » et le côté « doublure » de la jupe.

C’est bon, vous avez toutes vos pièces de patrons devant vous ? Alors on y va !

The Tutoriel 

Le côté pile

 

 

1) Pour la patte de boutonnage (ce sont les modifications que j’ai dessinées en orange sur le schéma):

  • Il n’y a que deux pièces de patron à modifier: les grandes pièces du devant gauche et du devant droit.
  • Il faut d’abord trouver le milieu du vêtement, sur ces pièces (il me semble qu’il y a un repère sur le patron).
  • Ensuite, j’ai tracé une patte de boutonnage de 3 cm de large (concrètement, deux droites de part et d’autre du milieu, écartées de 3 cm).
  • Comme vous pouvez le voir sur le schéma, il faut couper le surplus du côté droit, le long de la patte de boutonnage. Ce ne sera pas nécessaire pour le côté gauche, puisque comme ça, la jupe se croisera bien sur le devant et ça évite qu’on voit entre les boutons quand on bouge!
  • Vous pouvez aussi rajouter une poche du côté droit pour jouer le jeu de la symétrie à fond!

2) Pour la ceinture (ce sont les modifications que j’ai dessinées en rouge sur le schéma) :

Là, il vous faut toutes les pièces de l’endroit de la jupe et toutes les enformes du haut de la jupe. Je vous explique ici avec la pièce et l’enforme du milieu du dos, mais le principe est le même pour tous les pans de la jupe.

  • Il vous suffit de placer chaque enforme sur la pièce de patron de jupe à laquelle elle correspond (fig.1, l’enforme est en bleu).
  • Ensuite, tracez au crayon le contour (fig. 2, en rouge).
  • Puis, prenez toutes les pièces de patron de la jupe sur lesquelles vous venez de tracer un trait (fig.3), et ajouter un marge de couture de 1 cm (fig. 4, en vert).
  • Vous pouvez découper le long de cette deuxième ligne (en vert sur mes schémas).

ATTENTION : au moment de couper dans votre tissu, les pièces correspondant à l’enforme du haut de la jupe seront aussi vos pièces de ceinture. Pour créer la ceinture, découper ces pièces d’enforme en ajoutant 1 cm de marge de couture (vers le bas), comme indiqué sur le schéma ci-dessous (fig.5).

3) Pour la forme du bas (ce sont les modifications que j’ai dessiné en vert sur le schéma):

Il suffit de redessiner le bas de la jupe en diminuant la courbe. Pour cette étape, vous ne modifier que les pièces « coté devant » et « côté dos » de la jupe (pour l’instant….!).

Maintenant que le côté pile est fait, on va pouvoir s’attaquer au côté face.

 

Le côté face

 

C’est là que ça se corse un peu !

Pour le haut: pas de soucis, on n’a pas modifié la longueur de la jupe puisque même avec la ceinture, on viendra mettre un enforme.

Par contre, pour le bas de la jupe, il faut modifier:

  • l’enforme des pièces des côtés (celles qui ont des traits verts sur le schéma ci-dessus);
  • mais aussi les pièces de la doublure !

 

Pour les enformes c’est facile, il suffit de les redessiner en les faisant coïncider avec les pièces du patron correspondant aux pans de jupe. Attention, comme vous avez raccourci un des devant de la jupe, il faudra aussi raccourcir l’enforme correspondante en conséquence.

Pour cette étape, le plu simple est de bien placer toutes vos pièces de patron devant vous et de simuler le montage de la jupe avec, pour vérifier que vous avez tout et à la bonne taille.

 

Pour la doublure par contre, moi j’ai un peu fait ça en free style!! Il est évident que vous devrez raccourcir la doublure du devant pour le côté sur lequel on a créé la patte de boutonnage. Là ça va, il suffit de tracer une droite et de ne pas oublier de rajouter la marge de couture.

Pour les pans de doublure « côté devant » et « côté dos » par contre, il faudra recopier la courbe que vous avez dessiné pour réduire l’ampleur de la forme « tulipe ». A priori c’est pas trop compliqué non plus, il ne faut juste pas s’emmêler les pinceaux…

Pour la part, ma doublure est un peu bancale, j’ai dû recommencer une fois parce que je l’avais coupé trop longue et qu’elle dépassait de la jupe… pas glop. Au final, j’ai décousu et recouper un peu à l’arrache donc ma jupe a tendance à rebiquer un peu parce que la doublure est trop courte et que ça tire de l’intérieur; mais bon rien de catastrophique non plus, elle est tout à fait portable et personne ne m’a demandé de regarder comment était fait l’intérieur de ma jupe !!

Je vous laisse avec d’autres photos pour mieux visualiser.

Bonne couture!

 

 

 

 

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Ta version est superbe bravo et elle te va super bien! C’est vrai que ton tissu a l’air un peu épais mais c’est parfait pour l’hiver! J’aime beaucoup les deux poches devant et le tissu que tu as choisi pour la doublure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *