Le perfecto en lainage – La folie du perfecto Mona continue!

Eh oui, la folie du perfecto continue puisque je reviens aujourd’hui avec une énième version du perfecto Mona de Wear Lemonade, sans conteste le patron que j’ai le plus cousu! Pour voir mes autres versions, c’est ici (et encore, il manque une version bi-matière avec les manches en simili 😉 ).

Cette fois-ci, j’avais appris de mes « erreurs ». En effet, malgré mes nombreuses versions, j’ai réalisé que je ne portais quasiment pas mes perfectos, à cause des tissus un peu trop originaux et pas assez chauds que j’avais choisi (oui, je fais partie de ces personnes qui mettent des vestes que si elles ont froid et donc les vestes en coton fin ou en flanelle fine, ça ne me sert à rien !).

Et puis, j’avais ces chutes de lainage et de « polaire » (mélange chelou acheté sur le marché, épaisseur et rigidité du lainage, texture de la polaire…) qui trainaient dans mon stock de chutes (vous aussi vous avez deux stocks? Un avec les coupons neufs et un avec les bouts de coupons qui restent ?)

Un jour, en errant (qui a dit « encore » ?) sur Instagram, je tombe sur une version bicolore du bien-aimé perfecto (incapable de dire qui c’était, cette veste a été cousue il y a plus de 6 mois, donc j’écris cet article depuis ma machine à remonter le temps et elle est un peu capricieuse..). Et là, c’est le FLASH: mais bien sûr !! Mes chutes ne sont pas assez grandes pour une veste entièrement de la même couleur mais si je fais une version bi-goût, ça paaaasse ! Bon, j’ai quand même joué à Tetris avec brio (astuces plus bas!) pour réussir à caser toutes les pièces (et j’ai réussi à ajouter 10 cm à toutes les pièces du corps *CHAMPIIIOONNE*)

Je vous laisse avec les photos et je rentre dans les détails plus bas pour celles et ceux que ça intéresse!

Reprenons point par point.

Les tissus : #abasleschutes

Pour les tissus, je vous ai déjà raconté, ce sont des chutes. Le bleu, c’est un lainage cobalt Pretty Mercerie, de l’année dernière? ou même l’année encore d’avant ! Je suis fan de la couleur mais par contre il faut le brosser régulièrement parce qu’il attrape tout ce qui traine. Et le noir c’est une sorte de polaire épaisse du marché. Le zip et les pressions sont de mon stock (ça veut dire que je ne sais plus où je les ai acheté).

Les modifications apportées au patron

C’est un de mes patrons les plus cousus donc je commence à bien le connaître! Je modifie toujours le dos en faisant des pinces (d’habitude) pour qu’il soit plus cintré, mais là, avec le lainage, j’avais peur que le tissu soit trop épais pour des pinces donc j’ai voulu directement modifié la pièces du dos pour la rétrécir… SAUF QUE, je ne sais pas comment j’ai fait mon compte, (enfin si, j’ai fait ça n’importe comment), je me suis retrouvée avec une pièce de dos dont les côtés extérieurs étaient trop courts… CATASTROPHE!

Pour y remédier, j’ai découpé dans mes chutes de chutes une bande de tissu avec un petit arrondi que j’ai cousu dans le bas, comme un appliqué, pour arriver à la bonne longueur. Au final, je trouve que ça fait pas trop mal, un petit détail en plus !

L’autre rafistolage que j’ai fait se trouve au niveau du bas des manches. Comme je n’avais pas assez de tissu pour faire des manches longues d’un seul tenant, j’ai rajouté une bande de tissu pour faire des grands « bracelets » de manche. On le voit bien sur la photo juste en dessous. Et pour ne pas que ça fasse trop rapiécé, j’ai « décoré » mes bracelets de manche en faisant des coutures droites parallèles sur toute la largeur du bracelet de manche. Au final, ça fait un petit détail discret mais sympa (à mon humble avis). J’ai aussi rajouté une bande plus fine en lainage bleu pour faire un vrai bracelet de manche et faire un rappel bi-goût.

La dernière chose que j’ai modifié par rapport au patron initial, ce sont les poches! Je me suis chauffée et j’ai dessiné des poches passepoilées, grâce à des tutos trouvés en ligne. Je me suis bien appliqué pour qu’elles soient bien symétriques et je suis super contente, je trouve qu’elles rendent trop bien ! Et puis, les poches sont indispensables pour un blouson d’hiver, surtout quand on est frileuse comme moi !

Initialement, j’avais ajouté une doublure, mais encore une fois, j’avais fait ça un peu à l’arrache, dans des chutes (encore!) et j’avais dû me planter dans mes calculs parce que la veste était devenue trop étroite et difficile à enfiler! Du coup ça m’a soulé, et j’ai préféré ganser le tour des parementures avec un biais noir tout simple. Ah oui, comme on le voit sur la photo, j’avais aussi ajouté une parementure en bas, qui n’existe pas sur le patron initial.

N'hésitez pas si vous avez des questions sur la réalisation de ce patron, je commence à pas mal en maîtriser le montage !
2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Très sympa cette version en effet! Impeccables tes poches on dirait qu’elles font parti du patron d’origine 🙂
    Pourrais-tu nous recommander une vidéo youtube pour faire les pinces du dos et une pour faire les poches passepoilées?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *