Couture

Bilan Couture 2019

En ce premier jour de 2020, c’est l’occasion de revenir ici pour faire un bilan de ce que j’ai cousu en 2019.

Pour commencer, quelques chiffres:

Nombre total de pièces cousues: 34

dont 5 qui étaient des cadeaux et 3 qui étaient des vêtements existants que j’ai modifié.

Donc 26 pièces cousues de A à Z pour moi.

(A titre de comparaison, en 2018 j’avais cousu 41 pièces dont 8 qui étaient des cadeaux ou des commandes. J’ai donc moins cousu cette année, du moins en apparence, car cet écart s’explique surtout par UN gros projet qui m’a occupé tout l’été. :D)

Enfin, parmi tous ces projets, 6 ont été réalisés à partir de chutes de tissus.

***

Rentrons maintenant dans le vif du sujet, avec une sélection de patrons que je cousais pour la première fois et qui m’ont beaucoup plu.

Wins

Dans l’ordre chronologique, il y a eu d’abord la blouse Petites Choses en collab avec Atelier Scammit, dont le design m’a tapé dans l’œil dès la fin de l’année 2018 et qui était un de mes premiers projets en 2019. J’ai connu un semi fail avec ce patron car je n’avais pas anticipé le manque d’aisance dans le dos (dû à mon dos large par rapport au reste de ma morphologie), ce qui rend inconfortable la levée de bras. Néanmoins, je l’adore et je l’ai quand même beaucoup portée depuis que je l’ai cousue (à gauche sur la photo ci-dessous).

Petit aparté sur le tissu utilisé, il s’agit d’un crêpe de coton/viscose avec des carreaux lurex acheté chez Églantine et Zoé (je n’ai pas retrouvé le kaki mais il existe en d’autres coloris sur leur site). À la réception, le tissu était magnifique, le prélavage en machine s’est bien passé, mais dès le premier lavage de la blouse (à la main), le tissu a beaucoup bouloché, j’ai été extrêmement déçue, surtout pour ce prix! Qu’un tissu acheté au marché pour 3 € le mètre bouloche, je veux bien l’entendre, mais un tissu à 18 € le mètre, ça me fout les boules!  Enfin, comme je le disais, cela ne m’a pas empêché de le porter, mais c’est sur que je ne rachèterais pas de ce tissu.

Et comme il me restait du tissu, je me suis fait un petit débardeur boutonné en utilisant le patron Aime comme Miss de Aime comme Marie. J’en parle plus en détails plus bas, dans la rubrique « à bas les chutes » !

Quant à mon souci d’aisance dans le dos avec la blouse, j’ai fait beaucoup de toiles en faisant plusieurs modifications, et je n’ai jamais obtenu le résultat que je voulais, donc j’ai abandonné pour l’instant. J’avais acheté un autre tissu dans lequel je projetais de faire cette blouse, donc il n’est pas impossible que je m’y recolle cette année, pour voir si j’arrive à résoudre le problème!

Ensuite j’ai cousu le T-shirt jasmin de Cosy Little Word (à gauche ci-dessus), un des rares patrons indépendants de T-shirt avec une encolure en V (mon dada!). Très contente du patron et des explications, si ce n’est que je vous recommande de faire attention à la largeur de la carrure, car pour le coup, je ne sais pas si c’est mon tissu qui s’est détendu pendant la couture, mais pour une fois j’ai le problème inverse, à savoir le dos est extrêmement large sur moi! À cause de cela, je l’ai moins porté que ce que je ne pensais. Pour autant, j’aime beaucoup le petit détail avec le jour échelle que j’ai ajouté dans le dos, donc je ne suis pas encore prête à m’en séparer (plus de photos sur mon compte Instagram).

Après, il y a eu la chemise Eddy de Mimoï Patterns (à droite ci-dessus). J’ai craqué dessus dès sa sortie, lorsque j’ai vu la version avec le plastron aux plis religieuses. J’ai trouvé un magnifique tissu au marché pour 2€ le mètre, une sorte de tencel de très bonne qualité. Je me suis appliquée comme jamais pour réaliser cette chemise, je suis extrêmement fière de ma réalisation ! Et voyant les photos portées, je trouve qu’elle claque tout en étant simple et en s’assortissant avec tout. La seule petite modification que j’ai effectué, c’est de raccourcir un peu la ligne d’épaule, car j’aime moins les épaules tombantes (rapport à mon dos large et à ma carrure de nageuse (lol), je trouve que les manches tombantes amplifient la chose!).

Cet été, je suis sortie un peu des sentiers battus « stylewise », et je me suis cousu un pantalon léger et large, taille haute! Moi qui ne porte que des jeans comme pantalon, il m’a fallu un temps d’adaptation. Pour le coup, j’aime beaucoup le style que ça donne, et je trouve que ça équilibre ma silhouette. Le patron est le pantalon Holly (qui a aussi une variante combi ou combishort) de By Hand London. Je suis ravie de la coupe: de mémoire je n’ai fait aucune modification, ou alors très minime. En revanche, j’ai perdu un peu de poids depuis cet été ce qui fait que je flotte un peu dedans à la taille. Récemment, je l’ai tout de même porté en faisant un petit repli à la taille maintenu par une épingle à nourrice sur le côté pour qu’il tienne bien, et ça paaaasse !

Autre bonne surprise de l’été, ce petit top Romy de la marque australienne Tessuti. Je l’ai un peu modifié pour résorber le côté « emmanchures américaines », mais je trouve que j’aurais pu y aller encore plus franchement sur le devant. En tout cas c’est un patron qui consomme peu de tissu et qui change des petits débardeur en V que j’avais l’habitude de porter jusque-là.

Les deux derniers patrons sont tous les deux des patrons de Mimoï Patterns. D’abord, j’ai cousu la robe Blue Monday (en rouge, à gauche sur la photo) sur laquelle j’avais craqué dès qu’Isabelle m’avait montré ses dessins. Je n’ai fait aucune modification, mais je pense que je vais raccourcir un peu la jupe, car elle est trop longue pour que je puisse la porter avec mes cuissardes.

Le second, c’est le patron de la blouse (ou robe) Wishing girl (à droite), à laquelle j’ai ajouté un col froufrouté et des petits froufrous en bas des manches, sans l’élastique. J’ai aussi modifié la patte de boutonnage pour pouvoir mettre des boutons recouverts. Le tissu est un magnifique tencel/cupro de Metetmeter qui m’a été offert (#blessed). On m’a demandé de faire un article plus détaillé sur les modifs que j’ai faites, donc je ne m’étend pas trop, en espérant avoir le temps de vous poster le fameux article dans les prochains jours.

Pour plus de photos ou de détails sur chacun de ces vêtements, je vous invite à aller lire le post qu’il leur a été consacré sur Instagram (sauf pour le pantalon !), je suis en général plutôt exhaustive! Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas!

***

Fails

On va alterner un peu et après vous avoir montré mes projets favoris, on va parler un peu de mes échecs! Malheureusement, je ne les ai pas tous en photo, car en général si c’est raté, je ne finis même pas!

Parmi les projets avortés, il y a eu une blouse Petites Choses dans un coton à carreaux, sur laquelle j’avais fait des modifications, mais qui se sont révélées peu concluantes…

Il y a aussi eu un pantalon Chitown chinos, qui n’a jamais eu sa ceinture car je n’arrivais pas à m’asseoir avec le pantalon, malgré le faite que le patron recommandait un tissu sans élasticité…

Parmi les semi ratage, il y a eu un T-shirt Cannes de Kommatia Patterns (désormais Studio Calicot) en jersey noir, sur lequel j’ai foiré la pointe du V à l’encolure. Il y a eu aussi une tentative de hack du sweat à capuche Halifax Hoodie, en version cropped devant, plus long dans le dos, avec des poches rajoutées dans la découpe et des manches comme sur la blouse Petites choses… Je le porte quand même pour aller courir, mais ce n’est vraiment pas une réussite, la découpe avec des fronces au niveau des manches ne rend rien, les fermetures éclairs utilisées sont beaucoup trop épaisses, et les poches que j’avais ajouté dans la découpe sont trop étroites pour que je puisse y passer la main!!

Je suis un peu dégoûtée car j’avais utilisé un tissu de sweat kaki de la marque See You At Six que je trouvais très joli, j’imaginais que le résultat allait être très féminin, et à la place je me retrouve avec un gilet pour sortir les poubelles!

Un autre fail qui est en attente de confirmation de son statut de fail, c’est un mix que j’ai fait entre la Combinaison Marieke de Ikatee et la chemise Archer de Grainline. J’ai utilisé une sorte de jean très fin (mais pas fluide) du marché et je pense qu’il est pas assez souple pour ce que j’avais en tête. En plus, la couleur bleue claire donne un effet un peu pyjama à l’ensemble. Ce qui est sûr c’est que ça ne va pas du tout pour l’hiver, alors je croise les doigts pour que ça aille pour le printemps. Avec le beau temps, peut être que je la porterai plus facilement car je trouve qu’il est très difficile de l’assortir avec des vestes… Pour autant, je crains d’avoir trop chaud avec l’été..  Si c’est le cas, j’en ferai un combi-short sans manches ou à manches courtes. En tous cas, je suis très déçue parce que j’ai passé énormément de temps sur ce projet à soigner les finitions et les surpiqûres, et j’ai peur de ne jamais le mettre…

Enfin, le dernier fail de l’année, celui qui me reste encore en travers de la gorge, c’est mon manteau Magnesium. J’avais totalement craqué sur la version qui avait présenté Ivannes sur son blog, celle dans un lainage caramel inspiré d’une marque de prêt-à-porter. Pour réaliser mon manteau de rêve, je m’étais acheté un magnifique lainage « vert sombre » chez Cousette, et j’avais craqué mon slip et acheté de la viscose Atelier Brunette pour la doublure, la couleur des fleurs étant assortie à mon lainage.

Avant de couper dans mon beau tissu, j’ai fait une toile, mais qui ne m’a pas permis de me rendre compte que le patron avait une aisance assez large au niveau du corps (j’avais réalisé ma toile dans un coton et non pas dans un lainage).

Rien que de devoir assembler le patron, et lire les instructions, déjà on a deux week-ends qui sautent! J’apprécie beaucoup les explications détaillées, mais je trouve que ce n’est pas du tout lisible entre le choix des options, et des variantes, et des bonus, on s’y perd un peu!

Bref, comme pour n’importe quel manteau, la mise en place est longue, mais la couture s’est bien passé, je me suis appliqué comme jaja, j’étais hyper fière de mon manteau! J’ai même fait une petite danse de la joie avec qui est toujours sur mon feed Instagram ! 😀

Au premier porté en extérieur, j’ai pu me rendre compte de ma première erreur : la doublure en viscose est extrêmement fine, et elle ne me coupait pas du tout du vent qui passait à travers le manteau.. Je vis au pays du Mistral et je me déplace essentiellement à vélo, donc l’isolation au vent est un critère important pour moi ! Le phénomène était d’autant plus accentué que comme je le disais précédemment, le manteau taille large ou en tout cas il est recommandé lors du choix de la taille, si les hanches sont plus fines que la poitrine et les épaules, de couper la taille correspondant à la poitrine, pour ne pas changer la forme du manteau. En soi, ça me paraissait logique, mais bon, du coup, je me pèle !

Et alors le pompom sur la garonne, c’est ce lainage Cousette qui m’avait coûté assez cher, et qui boulochait déjà de PARTOUT au bout d’une semaine de portage « normal » (15 min de marche le matin, 15 min de marche le soir…). On le voit d’ailleurs un peu sur la photo ci-dessous, c’était le premier jour que je le portais…

J’en ai parlé à Cousette et ils ont été supers et m’ont remboursé rapidement.. mais bon, je me retrouve avec un manteau sur lequel j’ai passé un mois et qui est immettable… après ça j’étais écœurée.

***

Cadeaux

Pour se remonter le moral, parlons maintenant des cadeaux que j’ai cousu cette année. Car oui, j’ai tendance à être plutôt égoïste niveau couture, mais il y a quand même eu de rares élus cette année qui ont eu le droit à un cadeau cousu main!

(de haut en bas et de gauche à droite)

Une petite robe pour une petite fille née cet été (patron gratuit de la Little Geranium Dress par Made by Rae et tissu de La Droguerie)

Un sweat pour mon beauf en molleton de chez Toto (patron: sweat Courcelles agrandi et encolure modifiée).

Un pantalon de pyjama pour mon petit mari dans une flanelle hyper douce trouver un sacré coupon. J’ai utilisé comme base le patron gratuit de Make my lemonade et Princesse Tam-Tam, mais j’ai viré les plis et j’ai fait une ceinture élastiquée tout autour.

Monsieur a aussi eu droit à son dernier à son premier caleçon : j’ai utilisé le modèle Warren de Eclipse Studio Lingerie et l’élastique vient de chez Toto. Le tissu, c’est une chute de jersey de coton de chez Rascol.

Enfin, pour le noël de l’Open laine, j’ai cousu une trousse de toilette à partir d’un patron maison, que je compte bien partager avec vous prochainement! #ouhleteaser

***

Accessoires, « à bas les chutes » et couture durable

Ce dernier cadeau est la transition parfaite pour vous parler des accessoires que j’ai cousu cette année :

Un Sac à dos en jeans, doublé de wax, en utilisant le patron du Desmond Rolled top backpack. C’est un projet cousu dans le cadre du challenge Sew my Style 2019, et j’avais rédigé un article de blog d’inspiration disponible ici (uniquement en anglais).

Et une petite trousse de toilette cousue pour moi dans des chutes de tissus et de simili cuir!

Ce qui m’amène à vous parler de mes autres projets réalisés dans des chutes cette année, principalement des débardeurs Aime comme Miss, avec une version en velours (ci-dessous) et une boutonnée (montrée plus haut).

Pour les deux, j’ai utilisé des que de rats pour les bretelles, c’est toujours un petit gain de temps. J’ai aussi cousu un body Claire de Studio Calicot, dont j’ai modifié l’encolure pour la faire en V (surprised?) mais je n’ai pas de photos portées ! Je le porte très souvent sous mes robes, j’ai réutilisé des bretelles de soutien-gorge pour les bretelles, ça fait gagner du temps et ça permet de recycler!)

D’ailleurs, en parlant recyclage, durabilité… j’en arrive à mes coutures 2019 qui vont m’aider à diminuer mes déchets ! J’ai cousu des cotons lavables et des serviettes hygiéniques lavables, j’en suis très contente ! J’ai acheté tout le matériel chez Cousu bio, et j’ai suivi leur patron pour les SHL! C’est un peu rébarbatif à faire mais pour l’instant j’en suis très contente, c’est vraiment utile!

Autre versant de la durabilité: le « Refashionning ». Cette année, j’ai pris mon courage à demain, et je me suis enfin attaqué à cette pile de vêtements qui attendait d’être repris. Ainsi, j’ai modifié une robe chemise (Kalle shirt dress de Closet Case Patterns) que je mettais peu pour en faire une vraie chemise (en photo ci-dessous). J’ai aussi raccourci une robe trop courte pour en faire un top, et j’ai repris l’élastique d’un pantalon qui était trop serré à la taille. C’est pas aussi glamour que les jolies robes, mais je trouve ça chouette que grâce à la couture je puisse donner une seconde vie à des vêtements jusque-là délaissés!

***

Highlights

Enfin, je ne peux pas finir l’année sans sans vous parler de la réalisation dont je suis la plus fière, celle qui m’a pris le plus de temps, celle que je trouve toujours aussi belle quand je regarde les photos (tant mieux tu me diras!) et je n’arrive toujours pas vraiment à réaliser que c’est moi qui l’ait faite! Car oui, cette année 2019 restera pour moi l’année au cours de laquelle j’ai cousu ma robe de mariée! Pour tout savoir sur cette folle aventure, je vous invite à aller lire l’article de blog hyper détaillé que j’ai rédigé ici.

En pour rentabiliser le patron que j’ai créé pour l’occasion (et m’entraîner au montage), j’ai cousu une version plus quotidienne qui vous a aussi beaucoup plu sur Instagram :

Le deuxième gros événement de mon année couture, c’est la sortie de mon patron en collaboration avec Mimoï Patterns. Un patron de robe que j’avais bidouillé au début de l’été 2018, et qui est sorti en mai 2019. À l’occasion de la sortie, j’ai cousu de nouvelles versions, qui ont été immortalisé par le photographe d’Isabelle pour la mise en vente du patron.

Enfin, le troisième temps fort de cette année, c’est le partage du patron d’une robe que j’ai créé et qui vous a beaucoup plu! J’y avais aussi consacré un article de blog, à lire ou à relire ici. Certes, le patron n’est disponible que dans ma taille car je ne sais pas grader, mais cela fait partie de mes grands projets pour 2020. Stay tuned! 😉

En tout cas ça ne vous a pas empêché de la réaliser, et j’ai vu fleurir plein de superbes versions cet été sur les réseaux sociaux. 1000 mercis à vous pour votre confiance et votre enthousiasme!

***

Je finis donc ce bilan par des remerciements, merci à vous d’être toujours aussi enthousiastes quand je vous montre mes projets, merci pour votre aide et vos encouragements! C’est un réel plaisir de faire partie de cette communauté bienveillante de couturière, merci à toutes de m’inspirer !

Je vous souhaite une très belle année 2020 !

A très vite !

2 commentaires

  • elise lovecraft

    J’adore lire ces bilans ! je t’avoue que je me suis concentrée sur les fails 😉 Mais pour ma défense j’avais suivi de très près la réalisation de ta robe de mariée, quel boulot ! C’est dommage, pour ton manteau est très beau. Je repousse le moment de coudre le mien depuis 2 ans. Le patron est assemblé, j’ai le lainage, la doublure.. faut que je me lance !

  • julie

    super article, merci pour ce partage. Et surtout, je suis d’accord avec toi sur ta robe de mariée. Quelle pièce magnifique et quelle réussite.
    Magnésium trop large au corps pour moi aussi, mais je m’en fous, j’en suis hyper fière (et puis pour le coup, j’ai pas mis beaucoup d’argent dans le tissu, ça fait moins mal).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *